Close
A+A-

Vous êtes ici

3 jours avec les GEIQ - du 11 au 13 mars

Connaissez-vous les GEIQ , les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification ? Si ce n’est pas le cas, allez à leur rencontre du 11 au 13 mars sur le territoire. Les difficultés d’embauche dans certains secteurs, notamment celui du BTP , peuvent conduire les employeurs à se regrouper pour découvrir, former et embaucher de nouveaux talents. Et depuis 25 ans, date de leur création, les GEIQ leur apportent des solutions ciblées. Ces regroupements d’entreprises permettent en effet à des employeurs solidaires sur un territoire/ et ou un secteur d’activités, de se regrouper dans une
/   06 mars 2020   /
Connaissez-vous les GEIQ, les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification ? Si ce n’est pas le cas, allez à leur rencontre du 11 au 13 mars sur le territoire. Les difficultés d’embauche dans certains secteurs, notamment celui du BTP, peuvent conduire les employeurs à se regrouper pour découvrir, former et embaucher de nouveaux talents. Et depuis 25 ans, date de leur création, les GEIQ leur apportent des solutions ciblées. Ces regroupements d’entreprises permettent en effet à des employeurs solidaires sur un territoire/ et ou un secteur d’activités, de se regrouper dans une entité à but non lucratif pour recruter et qualifier durablement. Leur objectif : aller chercher des personnes éloignées de l’emploi et organiser des parcours d’insertion et de qualification, grâce à des moyens mis en commun. Les contrats de travail en alternance, apprentissage et professionnalisation se révèlent les meilleurs supports pour une insertion durable. Alliés à une ingénierie de formation adaptée au candidat, les contrats permettent de pallier les carences qui pénalisent son employabilité future. 51 GEIQ dans le Bâtiment « A l’issue de cette période d’accompagnement, les entreprises adhérentes du GEIQ ont la possibilité d’embaucher directement le salarié. 70 % des personnes qui ont suivi ces parcours ont été embauchées, soit 8711 salariés en 2008 » indique la fédération des GEIQ. Pour mieux faire connaître son dispositif, la fédération française des GEIQ organise trois journées nationales de rencontre sur l’ensemble du territoire, du 11 au 13 mars. Les groupements locaux et volontaires proposeront ainsi aux demandeurs d’emploi, aux entreprises et partenaires de les découvrir à travers une trentaine de manifestations qu’ils organiseront près de chez eux. Retrouvez tous les événements en cliquant ici. Dans le Bâtiment, on compte 51 GEIQ correspondant à 94 implantations ayant donné lieu à 2 823 contrats signés en 2018. C’est d’ailleurs le premier secteur en termes de nombre de groupements et de contrats signés devant la Propreté (1 352 contrats signés), le secteur agro-alimentaire &logistique (885 contrats signés) ou celui des transports (683 contrats). Dix types de publics concernés Il faut noter que le dispositif est destiné prioritairement à dix types de publics. Il s’agit tout d’abord de personnes éloignées du marché du travail plus d’un an, bénéficiaires de minima sociaux bénéficiant ou sortant d’un dispositif d’insertion en situation de handicap issues de quartiers ou zones prioritaires demandeurs d’emploi de 45 ans et plus sortant de prison ou sous-main de justice jeunes de moins de 26 ans sans qualification en reconversion professionnelle contrainte bénéficiant d’un statut de la protection internationale Pour fonctionner, les GEIQ bénéficient d’un financement spécifique apporté par la plupart des OPCO (opérateurs de compétences) et les branches professionnelles (majoration de la prise en charge, financement spécifique de l’accompagnement, fonction tutorale. La réussite des parcours au sein des Geiq repose en grande partie sur l’accompagnement socio-professionnel et le double tutorat au cœur du modèle. Ainsi, ce modèle comprend un tuteur au sein de l’entreprise (tuteur métier) et un tuteur au sein du Geiq (tuteur Geiq) assurant tout au long du parcours le suivi du salarié, que ce soit en entreprise, en formation ou dans des temps d’échanges dédiés au sein du Geiq. Quel modèle entrepreneurial ? Le modèle des Geiq repose avant tout sur la participation des entreprises adhérentes. En moyenne, les ressources des Geiq sont issues : De la facturation aux entreprises adhérentes des heures de mise à disposition des salariés en parcours : 72% Des fonds de la formation professionnelle, via le financement des contrats de professionnalisation par les OPCO : 19% D’autres sources de financement pour moins de 5% Les éventuelles aides au démarrage du Geiq Les aides à l’accompagnement (CPE) versées par les DIRECCTE pour le recrutement des publics prioritaires Geiq Les aides éventuelles de certaines autres structures pour l’embauche de publics prioritaires (Conseil départemental, conseil régional, Agglomération, FSE, Fondations, …) Les principales charges d’un Geiq sont liées : Au personnel (paies des salariés // facturation de salariés mis à disposition) A la formation (paiement des frais de formation aux organismes de formation // remboursement des frais de formation par les OPCO) Aux frais de fonctionnement du Geiq (paiement des salaires et charges des salariés permanents du Geiq, location des bureaux, frais de déplacement, …) Source : Apiedoeuvre.fr